Vous ne serez pas le premier. Quant à elle, elle est psychologue-conseil. Elle ne manque pas une occasion de parler de son mari, avec une pertinence toute professionnelle, à chaque nouvelle relation. Surtout quand il s'agit comme vous d'une personnalité importante. Ce qui arrive souvent à la maison. Au cours d'un déjeuner amical, dans les bavardages de pousse-café, vous verrez, vous pourrez récolter les informations que vous souhaitez et vous livrer à des premiers recoupements qui vous ouvriront la voie ! Je vais déjà en parler à Kathleen. Vous n'aurez qu'à me fixer votre jour, professeur.
- Doucement. Vous m'entraînez un peu loin, monsieur. J'ai dit que " j'admettais ". Mais je suis toujours à cent lieues " d'accepter ".
- Comment ? Vous réclamez des preuves et vous les redoutez ? La seule issue, pourtant, est là, professeur. Ou tout était vrai, et votre géniale hypothèse l'était aussi. Ou tout est faux, et vous confondez le fumiste que je suis.
- Avant d'accepter ce déjeuner, je demande à réfléchir.
- Bien. Mais songez à une chose, professeur. C'est qu'au bout de ces preuves que je vous aurai données, je vous demanderai moi une contrepartie connaître ce que j'ai vainement cherché à savoir depuis tant de temps et que j'attends toujours de connaître.
- Quoi, exactement, monsieur ?
Il remit ses lunettes.
- Ma date de naissance. Je sais d'ailleurs que vous ne pensez qu'à ça vous aussi. Vous ne pouvez pas la savoir sans moi. Je ne puis la savoir sans vous. A bientôt, professeur.

 

FIN DE LA CASSETTE N° I

La pièce vidée de Ludovic Salvage, l'air y redevint d'un seul coup respirable. Je m'éveillais d'un cauchemar.
Mais Borelli ? Je me sentais incapable de subir les questions qu'il n'allait pas manquer de me poser. De plus, si je n'avais pas " accepté ", j'avais " admis ". Et je me considérais comme à moitié engagé avec Ludovic Salvage. Si "tout était vrai ", comme il l'avait dit, " Professeur, vous êtes le seul témoin ! ", était-il loyal de me trouver, moi, un autre témoin, en la personne de mon assistant, en lui répétant tout ?
Et puis, surtout, je n'avais aucune envie d'avoir des contacts avec qui que ce soit. Seul, je voulais me retrouver seul face à moi-même.