THE INEXPERIENCED LOVERS

comedy in four acts

 

 

 

Theatre Montparnasse Gaston Baty

First production : December 5th 1955

Theatre Montparnasse-Gaston Baty

Manager : Marguerite Jamois

Staging : Jean Mercure

 

Scenery : François Ganeau

 


Single scene : a large room in a palace.


© Officiel des

Spectacles

 

 

Cast

The Princess…………........Alice COCEA
Lucio……………………….........Claude RICH
Geneviève………………........Dany ROBIN
Azoun………………….... .......Jean PAREDES
The butler…......................Jacques MONOD
Filippi……………….................Michel MONFORT
Marinella………..................Véronique SUTER
The Doctor…....................Dominique DALVERCY
The reporter…................Jean-Marie RIVIERE
Another reporter……….Ned CHAKIR
                                              

The guests of masquerade

 


Summary:

An eternally ridiculed husband, the wealthy prince has just married an exquisite, upper class French girl from Lyon who was prepared to love him. His pathological jealousy quickly pushes his young wife into the arms of the count, best friend of the prince who had been charged by the same to watch over her and protect her from gallant males. Will the three of them find happiness in a traditional “ ménage à trois ” ?

Written in the style of an Italian comedy, there are here subtle variations on the themes of love, jealousy and friendship.

Jean MERCURE


 

 

 

 

Alice COCEA
Claude RICH
Dany ROBIN
Jean PAREDES

Jacques MONOD
Dominique DALVERCY
Véronique SUTER
Jean-Marie RIVIERE

Michel MONFORT

THE INEXPERIENCED LOVERS

REVIEWS

TRANSLATION VERY SOON

Avec les AMANTS NOVICES, Jean Bernard-Luc prend un tournant favorable. Il abandonne la rue commerçante pour l'avenue résidentielle. C'est au moins une moitié de Roussin, plus d'un quart d'Anouilh. On applaudit fort.

( Stephen HECQUET, Aux Ecoutes )

Avec les AMANTS NOVICES, J.Bernard-Luc enrichit d'une page aimable la longue aventure de Cocu, immortel héros de notre bon vieux boulevard. Je vois mal pourquoi ces AMANTS NOVICES n'auraient pas autant de succès que le COMPLEXE DE PHILEMON

( Figaro Littéraire )

L'auteur a fait de son ouvrage une sorte de comédie d'intrigue à l'italienne, dont l'imbroglio se déroule dans un palais de Florence, dans une atmosphère de carnaval, sur le rythme preste et léger d'un ballet, parmi des farandoles de masques et de bergamasques . Ce qui donne à ces 4 actes une allègre vivacité d'opérette , une sorte de poésie romanesque et galante

( Paul GORDEAUX, France-Soir )

Ils viennent parfaitement à leur heure, pendant la trève des confiseurs, ces AMANTS NOVICES, rose-dragée, enrubannés, présentés dans un si joli coffret

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On dit que le comique se fatigue, mais il n'a jamais été aussi agile; on affirme que le comique se meurt, mais il n'a jamais été aussi vivant ; on signale sa déroute, et il triomphe partout. Des AMANTS NOVICES de Jean Bernard-Luc aux OISEAUX DE LUNE de Marcel Aymé, c'est une succession de victoires qui marquent son passage sur les scènes parisiennes. Il s'empare de tous les plateaux ; il impose ses lois à tous les publics. Il a les protections des dieux.

( Jacques RICHARD, Arts-Spectacles )

L'auteur a su ici marier le bon goût et la vulgarité, la joliesse et le scabreux avec un art très parisien qui semble aujourd'hui tomber en quenouille

( Georges LERMINIER )

Sur le vieux canevas de l'éternel trio, J.Bernard-Luc a tissé en couleurs vives une plaisante anecdote. Le récit est bien mené, le dialogue est alerte, les situations sont drôles, la soirée est agréable

(GUIGNEBERT, Libération )

De bien bonnes fées ont comblé de leurs dons cette comédie charmante qui fera carrière

( Elise NOUEL )

Cette pièce de Jean Bernard-Luc est de l'excellent boulevard

( Guy VERDOT, Franc-Tireur )